Les micro-ondes sont-ils réellement néfastes ?

Depuis leur invention, les fours à micro-ondes représentent sans nul doute une innovation appréciable. Leur utilité n'est plus à présenter, et leur caractère pratique encore moins. Cependant, les ondes qu'ils émettent ne sont pas sans danger pour l'organisme. Elles seraient à la base de nombreux problèmes qui affectent la santé des utilisateurs et des consommateurs d'aliments réchauffés à partir de cet appareil.

 

Les dangers liés au fonctionnement du micro-ondes

 

Le fonctionnement de ces appareils est basé sur l'émission d'ondes électromagnétiques à haute fréquence. Celles-ci pénètrent les aliments et induisent des oscillations très rapides des molécules qui s'y trouvent. La chaleur de friction est la conséquence qui en découle. Sur une longueur de 12 cm, ces fours ont une fréquence de 2450 mégahertz. Une telle fréquence provoque le changement d'orientation des molécules d'eau contenues dans les aliments, à hauteur de 2.450.000 fois par seconde. Elle n'est donc pas sans conséquence sur la qualité des aliments consommés, et inclusivement sur la santé humaine.

 

Impacts sur les aliments

 

L'hydrogène de l'eau est plus sensible et réactive que la plupart des matières. Or, la chaleur émise par les micro-ondes agit de l'intérieur à partir de l'emplacement d'eau, en fonction d'un effet thermique et d'un effet athermique. Sous leur influence combinée, les molécules éclatent, leurs structures sont affectées et déformées ; et, logiquement, leur fonction naturelle est modifiée. Ces effets affectent de 30% environ l'angle de liaison de l'hydrogène contenue dans l'eau. A cause de l'influence des ondes sur l'eau, cette dernière devient bio-incompatible pour la santé humaine.

 

Outre l'aspect de l'eau, la valeur nutritive des aliments chauffés aux micro-ondes est quelque peu compromise. Une nourriture soumise à ces ondes perd 60 à 90% de son champ d'énergie vitale. Par ailleurs, elles accentuent la désintégration structurelle des aliments, favorisent la présence d'agents cancérigènes dans le lait et les céréales, et altèrent la chimie des aliments. Cela a pour conséquence, sur la santé, un dysfonctionnement du système lymphatique, et la capacité du corps à se protéger contre les agents cancérigènes est réduite. Les cellules cancéreuses amenées dans le flot sanguin par les aliments chauffés dans un micro-ondes sont présentes en grande quantité dans l'organisme. Ainsi assiste-t-on, de toute évidence, à des croissances cancéreuses stomacales et intestinales, de même qu'à une dégénération du tissu cellulaire périphérique, et à une destruction progressive du système digestif. Pour en savoir plus: http://www.e-sante.fr/cuisson-micro-ondes-bon-ou-mauvais-pour-sante/actualite/1319

 

Les ondes émises par l'appareil agissent sur la santé en passant par le cerveau. Elles pénètrent ce dernier d'une profondeur de 0,5 à 1 cm, et touchent donc la grande majorité du cortex cérébral. Ces ondes ne sont pas sans danger pour l'œil non plus.

 

Les astuces pour contrer les effets

 

A l'achat, il convient de s'assurer que l'appareil répond aux normes françaises relatives à la puissance de rayonnement qui ne doit pas excéder 1 Mw/cm² à 5 cm des micro-ondes. Ne pas en rester trop proche, surtout lorsqu'il est en marche, serait aussi bénéfique. Il faut également songer à réduire son utilisation, en accordant le privilège à la cuisson traditionnelle. Notamment, il n'est pas utile d'en faire usage pour tous les aliments, car ceux-ci peuvent être dépossédés de leurs nutriments et vitamines. Ces recommandations doivent être surtout suivies avec rigueur pour les plats des enfants, dont le corps est particulièrement vulnérable et a constamment besoin de vitamines.

 

CONTACTS

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Réalisé par radieux.fr - Copyright 2017

sebastien.gronsard@aol.fr