Les incidents liés à l'énergie : ce qu'il faut savoir

Si l'énergie est vitale car elle pourvoit aux besoins de toute la planète et permet de faire vivre l'humanité, la produire engendre un coût considérable en termes financiers mais également sanitaires et écologiques car elle génère une pollution considérable, un réchauffement climatique mortifère et des incidents parfois mortels.

Qu'il s'agisse de nucléaire, de gaz, de pétrole ou de charbon, il s'avère que l'énergie est dangereuse et génère des incidents non négligeables au quotidien.

 

Le charbon: le plus dangereux

 

Le charbon émet beaucoup de C02, nocif pour la santé et l'écosystème, mais c'est pourtant la première énergie du monde, en croissance permanente même si, selon Greenpeace, les centrales à charbon enlèvent chaque année à la population des milliers d'années de vie.

En effet, le charbon provoque chaque année un nombre considérable d'accidents mortels touchant plus de 510 000 mineurs, que ce soit par éboulement ou par maladie due à la pollution.

Ce carburant nocif n'empoisonne pas que la mine, mais il n'a de cesse de polluer de la même façon l'air que nous respirons car sa combustion génère alors l'émission de milliards de microparticules, de soufre et de métaux lourds comme le mercure, l'arsenic, ou le plomb.

Le charbon exhale également de la radioactivité néfaste pour notre environnement et notre santé, bien plus qu'une centrale nucléaire qui en comparaison est nettement moins dangereuse.

Ainsi, la pollution atmosphérique des centrales à charbon tue des milliers de personnes par an et engendre des dégâts écologiques ainsi que des dépenses de santé astronomiques.

En Europe, selon Health & Environment Alliance, le coût sanitaire annuel dû au charbon est d'environs 42 milliards, ainsi qu'aux Etats Unis et en Chine où la pollution est responsable de 40000 décès par an.

 

Nucléaire et radioactivité

 

Si l'utilisation du nucléaire représente un danger, c'est parce qu'elle a un potentiel extrêmement polluant au vu des déchets qui restent radioactifs pendant des milliers d'années

Cependant, les risques de radioactivité nocives sur la population sont limités par des contrôles d'agences de sécurité, alors qu'au moindre accident dans une centrale nucléaire, comme au Japon par exemple, les exhalaisons radioactives excèdent le seuil toléré et menacent alors la santé humaine, provoquant des incidents sanitaires tels des vomissements, hémorragies, fièvres mais aussi cancers, malformations fœtales pour ceux qui subissent une exposition prolongée, même faible, à la radioactivité.

 

Des solutions encore trop insuffisantes

 

Les énergies renouvelables (solaires, photovoltaïques etc...)sont des alternatives, des solutions écologiques propres et sans risque d'incident.

Cependant, elles n'ont pas encore la même performance que le nucléaire car leur avancée est beaucoup moins fulgurante.

Malheureusement, ce sont toujours aujourd'hui les êtres vivants, les végétaux, la nature ainsi que tout l'écosystème de notre planète qui paient le prix le plus fort pour l'utilisation des combustibles nocifs.

 

CONTACTS

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Réalisé par radieux.fr - Copyright 2017

sebastien.gronsard@aol.fr